Au coin du riverain

Vous connaissez sans doute déjà mon amour pour Bonté Divine!, mon café de quartier.  Lorsque le propriétaire m’a écrit pour me parler de son nouveau projet, j’étais donc naturellement emballée.  L’idée : une supérette ou “dépanneur du coin” avec un accent sur les produits locaux, le bio, et les bières de micro.  De quoi en faire ma future adresse préférée.  

 

Située près du fleuve, face au Quai Paquet, l’enseigne porte un nom prédestiné : “Au coin du riverain”. Abritant autrefois une bijouterie, le local jouit de beaucoup de cachet apporté par ses meubles de bois intégrés, ses murs enjolivés de miroirs et ses lambris.  Quelques touches ont donc suffi pour accentuer ce côté un peu rustique et donner des airs d’ancien magasin général à ce commerce de proximité. 

Comme la presque totalité de l’espace était déjà dotée de rangement, il a été décidé d’habiller le bas des meubles de rideaux façon juponnage afin d'en fermer les niches et d'uniformiser l'ensemble.  Cette solution, en plus de son aspect pratique, ceinture les lieux et apporte une note champêtre renforcée par le choix du tissu ;  un vichy reprenant les teintes dominantes de l'espace soit le beige et le blanc.  Très utilisé en cuisine, (nappes, linge de table, pique-nique) ce motif représentait une option toute indiquée et un joli rappel du thème parfaitement gourmand.  Un rideau conçu sur mesure a donc été apposé à l’aide de bande velcro, et de nombreuses ouvertures y ont été pratiquées afin de faciliter l'accès aux produits dissimulés. 

Si les étalages généreux captent l’attention dès l’entrée, le regard passe ensuite vers les hauts plafonds dont le potentiel demandait à être exploité.  Le propriétaire ayant avancé l’idée de le végétaliser, j’étais très excitée de l'aider à concrétiser cette solution.  Après quelques recherches et plusieurs visites en quincaillerie, nous avons rassemblé le nécessaire afin de suspendre des grilles métalliques 4x8 à l'aide de chaines et de crochets.  Ainsi fixées au plafond, ces structures serviraient de terrain de jeu pour laisser grimper vignes et pothos en toute liberté.  Clin d'oeil vintage ; le propriétaire m'a confié que ses pothos étaient bouturés de ceux de sa grand-mère.  C'est donc une végétation de 3e génération qui apporte une dimension naturelle à l'espace sans pour autant empiéter sur la surface de vente petite, mais bien pensée.

La pièce de résistance de tout commerce est évidemment le comptoir caisse. Situé au bout du local, il ponctue l’extrémité de cet espace longiligne et on l'aperçoit dès le seuil franchi.  Habillé de bardeaux de bois jaunes, il méritait qu'on lui redonne la place d'honneur qu'il occupe au cœur des activités quotidiennes.  Il a dont été décidé de le rafraichir d'une couche de peinture.  

Ne sachant pas ce qui avait été appliqué sur sa surface au fil des années (le local est plus que centenaire) nous avons usé de prudence en optant pour un revêtement très couvrant qui garantirait un résultat optimal et nous protégerait d'éventuelles surprises resurgissant du passé.  

La compagnie Colorantic propose des cires, vernis et des couleurs d'une très grande opacité.  Leurs produits sont également non toxiques -un atout dans un commerce d'alimentation- et s'appliquent facilement en quelques couches.  Autre avantage majeur; ils sont entièrement conçus au Québec.  Comme la mission du Coin du riverain est de mettre en valeur le terroir et les produits locaux, le choix d'une compagnie d'ici pour la peinture était donc un réflexe instinctif.  

Nous avons sélectionné la teinte "boule de coton", un blanc tout doux comme l'indique son nom.  Comme le comptoir caisse génère beaucoup de circulation, nous avons également retenu un vernis afin d'en protéger les bardeaux de bois de l'usure causée au fil du temps.  Finalement, l'équipe dévouée chez Colorantic a eu la gentillesse de nous indiquer le choix des pinceaux appropriés pour chacun des produits. 

On dit souvent qu'aucun projet n'est complet sans une couche de peinture fraîche.  Rien n'est plus vrai avec cette transformation qui, bien que toute en douceur, redonne à cette pièce maîtresse ses lettres de noblesse.  Pour les curieux, même un jaune aussi tenace et une surface aussi capricieuse n'auront eu raison de 3 couches de peinture, et ce, même sans apprêt "primer", sablage ni traitement préalable.  L'enfance de l'art, littéralement. 

Il ne restait plus qu'à remplir les tablettes des produits qui feront sans aucun doute de cette adresse un incontournable ; miel bio, bières artisanales et fromages fins, en plus des friandises colorées qui débordent des paniers d'osier que j'y ai placé. Options plus santé, des collations énergétiques ont été pensées pour les sportifs sillonnant la piste cyclable juste à côté ou des repas pour emporter pour les usagers du traversier pressés. 

Fidèle à moi-même, je n'ai pu m'empêcher d'apporter ma signature vintage à ce commerce aux origines déjà anciennes.  Quelques articles de rotin et trésors du passé ont complété la vitrine et les niches intégrées.  D'ailleurs, ces trouvailles sont en vente au même titre que tout ce qui se trouve sur les tablettes. De quoi vous convaincre de saisir un panier d'osier et de le remplir de délices à découvrir.  Pour ma part, je compte bien fréquenter ce voisin de quartier, tant pour faire mon marché que  pour revenir "slow-stager" la vitrine au gré des saisons et de mes inspirations.

 

Plusieurs items vintage de Triftine sont disponibles en exclusivité au Coin du Riverain.  

Cet article est une collaboration avec Triftine, Au coin du Riverain et les produits Colorantic.  

Pour en apprécier la qualité, utilisez le code TRIFTINE10 afin de bénéficier d'un rabais de 10% sur votre commande.  colorantic.com 

Au coin du Riverain
5998 rue St-Laurent, Lévis, QC G6V 3P4
Ouvert tous les jours de 11h à 17h